Suivez-nous
Sélectionner une page

Etape 40 : Grand-Reng – Erquennes du jeudi 30/09/2020.

Le jour 40 restera connu comme un jour de pluie. Bien que les bonnets de pluie puissent tomber de temps en temps. Le paysage vallonné du Hainaut continue de nous charmer. Un peu comme notre Pajottenland, mais avec beaucoup moins de maisons.
Quelques façades nous restent attractives en dehors du paysage. Maisons toujours plus anciennes, presque aucune nouvelle construction. Par ce temps pluvieux, cela donne une certaine tristesse.
Dans cette région, on fait la connaissance de la “bataille de Malplaquet” le 11 septembre 1709. Cette bataille déterminerait l’avenir de l’Europe, peut-être plus que la bataille de Waterloo. L’héritage contesté des Pays-Bas a incité la France à combattre une alliance de l’Angleterre, des Pays-Bas et de l’Allemagne.
Des milliers de morts plus tard, la France était perdue. Les Pays-Bas (auxquels appartient la Wallonie) n’appartiendront plus jamais à la France jusqu’à Napoléon. Mais l’alliance a aussi perdu tellement de force qu’on peut parler d’une victoire à Pyrrhus. L’armée néerlandaise, par exemple, était jusque-là une puissance mondiale. Ce sera définitivement une chose du passé. La Belgique actuelle est devenue la propriété des Habsbourg autrichiens. Sur la photo, deux jolies femmes bravant la pluie pour nous accompagner pendant 20 km.
Non seulement les plaques touristiques, mais aussi les détails de la façade respirent l’histoire ici.
Et tout à coup, on se rend compte que cette plaine ouverte pourrait bien être le lieu de repos final de nombreux soldats de 1709.
Dans l’après-midi, nous rencontrons Jean-François Peeters, de Dworp. Un homme aimable, frère d’Ivo, car il est également atteint de la maladie de Parkinson depuis 6 ans. Donc, ces deux-là ont une conversation intense tout l’après-midi, et j’ai entendu dire que JF serait candidat pour rejoindre l’équipe Stop Parkinson dans ses prochaines éditions!
Assez de pluie et de violence de guerre. Un arc-en-ciel apparaît dans le ciel. Cela signifie que le soleil arrive. Ivo ne peut plus cacher sa joie
Jan Erkelbout